Historique

 

Le Programme des Cercles d'Emprunt de Montréal s'est inspiré du modèle de la Banque Grameen au Bangladesh . L'économiste Mohamed Yunus a initié en 1976 cette institution de microcrédit avec la conviction que l'accès au crédit est un droit démocratique pour tous. Ainsi, de petits prêts permettent aux participants de développer leur projet et de générer un revenu.

Présentement on y dénombre 2 000 000 d'emprunteurs dont 94% sont des femmes. Le modèle a été repris dans certaines réserves autochtones au Canada et dans certaines villes américaines. À Montréal, le Centre de Développement Économique Communautaire du Grand-Plateau (CDEC-GP) sous sa nouvelle dénomination le Centre d'Innovation en Développement Économique Local (CIDEL-GP) met sur pied en 1990 le programme des cercles d'emprunt. L'organisme change de nom en 1993 pour devenir Les Cercles d'emprunt de Montréal.

Adapté au milieu urbain le modèle prend son envol. Ainsi, pour adapter le modèle à une grande ville comme Montréal, il a fallu remplacer la cohésion villageoise par une cohésion de groupe adaptée à la réalité urbaine. D'où l'idée de regrouper quelques participants(es) qui apprennent à se connaître et à développer une confiance mutuelle. Ceci leur permet de soutenir la demande de prêt de chacun(e) d'entre eux (elles) et de s'en tenir conjointement responsables.

Depuis, des outils ont été développés pour accentuer le soutien et le développement des entreprises. Ainsi, au delà de la solidarité économique, se mettent en place des minis réseaux d'affaires appelés cercle, que l'on fait interagir en fonction des besoins et des niveaux de développements des entreprises. Des activités de perfectionnement, des 6 à 8, de la formation continue, entre autres, sont élaborées en fonction des besoins des membres et des ressources du milieu.

L'approche des Cercles d'emprunt de Montréal est souple, adaptable et flexible, afin de répondre aux besoins des micro-entrepreneurs et de travailleurs autonomes, tout en respectant les spécificités et les besoins de développement locaux.